On trouvera ci-dessous, un appel de l’Adret Morvan que je relaie sur ce blog :


Encore une fois votre soutien a été déterminant. Grâce à vous et vos 70 000 signatures nous avons pu remettre notre pétition : « Touche pas à ma Forêt : Non à la destruction du Morvan » au Ministre Stéphane Le Foll. Ensemble, nous avons une nouvelle fois prouvé que les citoyens peuvent faire bouger les lignes et proposer des solutions alternatives pour l’avenir.

Malgré cette incroyable mobilisation, qui continue de grandir jour après jour, nos élus ignorent nos inquiétudes. Le Parti Socialiste de la Nièvre et son député Christian Paul, avec le soutien de l’UMP de la Nièvre, persistent à promouvoir coûte que coûte le projet Erscia, complexe industriel doté d’une Méga-Scierie/Incinérateur, qui menace la forêt du Morvan.

Comme nous, le Parlement Européen s’inquiète des dégâts environnementaux irrémédiables que pourraient engendrer ce projet. L’Eurodéputé Sandrine Bélier soutient notre combat et va dans notre sens en annonçant que « face à l'acharnement des acteurs politiques et économiques, il est important que les associations environnementales et les citoyens mobilisés soient entendus par leurs représentants européens et que Bruxelles mène l'enquête ».

Néanmoins, l’incertitude demeure et notre combat doit s’amplifier. Comme vous le savez, depuis le 4 février, nous avons créé une Zone à Défendre (ZAD), aux abords du bois du Tronçay. Cette ZAD, initialement située sur un pré privé, est aujourd’hui menacée. Suite à des pressions administratives et politiques, subies par la propriétaire du pré, nous avons décidé de déplacer notre ZAD. Nous refusons de céder à cet acharnement politique. Afin de défendre notre patrimoine commun, et certain de la justesse de notre combat, nous allons reconstruire notre ZAD au cœur même du bois du Tronçay.

Pour faire face à cette nouvelle situation, nous renouvelons notre appel à une mobilisation nationale dans le Morvan à Sardy les Epiry. Cette ZAD est un lieu hautement symbolique de notre mobilisation. Elle nous permet de protéger le bois de toute destruction et d’afficher notre détermination. Sans elle, le bois du Tronçay est en danger car la société Erscia a le projet de raser ses 110 hectares pour s’y implanter et ainsi, à terme, piller la ressource en bois du Morvan.

Les jours qui viennent seront décisifs pour notre combat. Nous vous invitons à nous rejoindre et nous soutenir à partir du 8 mai. Un grand temps fort de reconstruction de la ZAD aura lieu du 8 au 12 mai.
Jeudi 2 Mai 2013 Commentaires (0)

Les vrais écolos dès qu'ils le peuvent manifestent contre le projet d'aéroport de Notre dame des Landes, sur place ou ailleurs, devant l'assemblée nationale, par exemple. Mais les ministres EE/LV se taisent et sont complices. Le grand écart?


Notre dame des Landes : Manifestez si vous le pouvez .....
Samedi 24 Novembre 2012 Commentaires (2)
Il s'agit d'envoyer une lettre à François Hollande pour lui faire connaître votre opposition à l'aéroport. En voici le texte :

Monsieur le Président de la République

Que voulez-vous que les générations futures retiennent de votre premier mandat ?
Que vous aurez imposé un projet anachronique sur le plan de la lutte contre l'effet de serre ou de la démocratie participative, pharaonique sur le plan des dépenses publiques en crise, anti écologique sur le plan de la biodiversité et de la préservation des zones humides, aberrant sur le plan technique et économique ?
Ou au contraire que vous aurez suivi la voie de la sagesse et du bon sens en rendant les terres de Notre Dame aux Landes ?

En ce qui nous concerne nous avons choisi de faire de ce dossier au besoin le Larzac ou le Plogoff de vos prédécesseurs.

En vous en remerciant par avance, nous vous prions de croire, Monsieur le Président de la République, en l’assurance de notre très haute considération


Pour les modalités de l'envoi et pour avoir une revue de presse sur le thème , cliquer ici
Lundi 12 Novembre 2012 Commentaires (0)

SAMEDI 20 OCTOBRE 2012 à 12h À L'ASSEMBLÉE NATIONALE
Appel de l’ACIPA (Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes), des militants-tes libertaires, EELV, citoyens vigilants, …


En 2010, déjà et aujourd'hui de nouveau à Notre-Dame-des-Landes
En 2010, déjà et aujourd'hui de nouveau à Notre-Dame-des-Landes
Suite à l'expulsion indigne et brutale en cours à Notre-Dame-des-Landes, nous appelons à manifester notre soutien aux expulséEs de la Zone à défendre et à continuer de résister au projet d'aéroport, samedi 20 octobre 2012 à 12 h, à un pique-nique festif et militant place Édouard-Herriot, Paris 7ème, métro Assemblée nationale.

Les moyens disproportionnés employés pour déloger les habitant(e)s et leurs soutiens ne masquent plus les intentions du gouvernement et de Vinci. Il s'agit (...) d'imposer un Grand Projet inutile, véritable gouffre financier.
Pour rappel, il vise
  • à raser 2 000 hectares de bocage, démembrer 40 000 hectares aux environs de Nantes et Rennes et donc y détruire la biodiversité,
  • à construire un aéroport sur un terrain argileux et très fertile avec les affaissements qui en découleront alors qu'un aéroport volontairement sous-exploité existe déjà,
  • à construire un barreau routier titanesque avec tout autour d'énormes zones commerciales et industrielles.

UNE CATASTROPHE ÉCOLOGIQUE ET SOCIALE EST EN COURS. MOBILISONS-NOUS.

Nous appelons à un pique-nique de solidarité avec les habitant(e)s de Notre-Dame-des-Landes, samedi 20 octobre 2012 à 12 h, place Édouard-Herriot, Paris 7ème, métro Assemblée nationale

Cliquer sur la photo pour visiter le site de l'ACIPA
Jeudi 18 Octobre 2012 Commentaires (0)

Le Grand Paris avance masqué. Ne tombons pas dans le panneau!


Derrière les projets apparents d'amélioration de certains transports franciliens, se mettent en place plus discrètement des délocalisations d’emploi sur des pôles de concentration éloignés de l’habitat, ainsi qu’une consommation de terres agricoles précieuses à conserver.
Ces délocalisations d’emploi feront perdre tout le bénéfice des améliorations des transports.
Cela aggravera encore le déséquilibre entre l’Ile de France et les autres régions au détriment de l’emploi local. Cela se traduira par un nouvel afflux d'habitants qui rendra encore plus aigu le problème du logement.
C’est pourquoi la Coordination pour la Solidarité des Territoires en Ile de France (COSTIF) se mobilise contre cet aspect caché du projet de Grand Paris, et demande un MORATOIRE IMMEDIAT sur le projet de Grand Paris dont la logique de fond est profondément inégalitaire et destructrice.
Notre protestation n’est pas que Francilienne. Toutes les régions françaises sont aussi concernées par les conséquences néfastes de ce projet qui renforce l'hyper-concentration des richesses en Ile de France.
Lundi 15 Octobre 2012 Commentaires (0)

La ville d'Alès sera le théatre de corridas samedi 19 et dimanche 20 mai. Le dimanche matin, il s’agit d’une corrida équestre dite « de rejon ». Un rejoneador à cheval plante des harpons dans le dos d’un taureau, le cheval n’est pas protégé.


Non aux corridas d'Alès des samedi 19 et dimanche 20 mai
A Séville le 29 avril dernier, Rui Fernandez a « consommé » un cheval (animal éventré courant sur la piste ses intestins traînant sur le sable) comme avait pu le dire si élégamment Marie Sara dont c’était également le métier barbare. Cet individu vient à Alès ce dimanche 20 mai au matin. Le CRAC Europe propose de l'accueillir comme il le mérite ! Pour ceux qui le pourront, rendez-vous dès 9h30 devant les arènes d’Alès !

Pour tous, il faut demander au maire d’Alès, Max Roustan, l’annulation de ces deux jours de corridas.
Vous pouvez le faire en ligne en cliquant sur ce lien
Jeudi 10 Mai 2012 Commentaires (1)
Manifestation anti-corrida
Nous voulons rappeler à nos gouvernants, que le peuple est souverain, que ce peuple s’est prononcé à plus de 80 % contre les spectacles de tortures que sont les « corridas »
Qu’alors que cette pratique barbare recule partout dans le monde (Equateur, Mexique, et jusque dans son berceau l’Espagne avec la Catalogne qui l’a dernièrement abolie) les responsables politiques déshonorent le peuple, en l’imposant cette année dans notre Patrimoine Culturel, en refusant le débat à l’Assemblée Nationale suite aux propositions de loi de deux députés (droite et gauche) pour abroger l'ignoble dérogation de 1951 autorisant la corrida. Et pire, en faisant le silence, suite aux événements de Rodilhan près de Nîmes (8 octobre 2011), où 95 militants abolitionnistes pacifiques ont été lynchés, une jeune fille mise le torse à nue et victime d’attouchements sexuels par les adeptes de ces « spectacles de tortures » (plus de 60 plaintes déposées à ce jour)

A ce moment de l’année 2012, une liste des députés abolitionnistes et une autre liste de ceux qui soutiennent et cautionnent ces tortures seront en ligne, sur les réseaux sociaux, et seront divulguées au plus grand nombre. Les députés sollicités à plusieurs reprises qui ne se seront pas prononcés sur le sujet, verront leur nom apparaître dans la liste des complices et soutiens à cette barbarie subsistante

Nous appellerons celles et ceux qui sont du bon côté de l’Humanité, à voter pour les femmes et les hommes courageux qui se seront engagés à en finir avec cette ignominie, cette indignité.

Soyons nombreux
Lundi 6 Février 2012 Commentaires (0)

L’arrêté vient d’être publié au JO du 24 décembre. Les chasseurs peuvent dire merci à la Ministre NKM. Elle leur a fait un beau cadeau, un de plus, pour le jour de Noël.


Un cadeau de Noël pour les chasseurs : ils pourront tuer des bernaches du Canada !
Comme le dit justement David Joly, vice-Président du CVN, sous ses airs de Sainte Nitouche, elle a obtenu la peau de l’ours dans les Pyrénées, du loup dans les Alpes, les plumes du Tétras Lyre et maintenant celles de la Bernache du Canada. Elle a assez nui comme cela. Il est temps qu’elle dégage avec tous ceux qui nous gouvernent aujourd’hui… Après tout, c’est aux électeurs de réguler les politiques. Il y a un moyen pour cela, il s’appelle « élection » assortie d’une explication de vote pour ceux d’entre eux qui n’auraient pas compris, explication de vote sonnant comme un avertissement pour leurs successeurs qui ne valent peut-être pas plus cher mais qui n’aimeraient pas être remerciés dès que l’occasion se présenterait.

L’issue de la consultation publique sur le classement de la bernache du Canada comme espèce chassable était prévisible quoi que l’on ait pu dire ou signer lors de la consultation nationale puisque NKM avait déjà indiqué aux chasseurs quelle serait sa décision. Pour les autres, c’est-à-dire la plupart des Français qui en ont marre de se trouver face à ces dangereux Rambos lorsqu’ils se balladent, font du vélo ou ramassent des champignons, pour ceux qui en ont marre de ces tueries d’animaux sauvages, c’est « Cause toujours, tu m’intéresses ! » Le communiqué de presse reprend toutes les contre-vérités concernant la bernache du Canada que l’on avait dénoncées ici. Pire, il reprend le prétexte fallacieux de régulation pour autoriser cette chasse six mois par an alors que d’autres méthodes étaient possibles à supposer qu’elles eussent été nécessaires. Il consacre les chasseurs dans le rôle usurpé de « protecteur de la nature » et de la biodiversité.

Ces oies forment des couples unis pour la vie, ni NKM, ni les fonctionnaires technocrates de son ministère ne s’en sont inquiètés, pas plus qu’ils ne s’apitoieront sur le sort de l’oie dont le compagnon ou la compagne aura été tué par un viandeur.
Verra-t-on bientôt sur les étals des marchands de volailles, des bernaches du Canada proposées à des chalands inconscients en mal d’exotisme culinaire ? En tout cas ces pauvres oies sauvages pourront remplacer la dinde de Noël chez les chasseurs qui n’auront même pas besoin d’être adroits tant elles sont une cible facile. Et s’ils en manquent une, ils auront toujours l’occasion d’en trouver une autre au cours des six mois que va durer cette chasse. Faut-il baisser les bras ?
Lundi 2 Janvier 2012 Commentaires (1)
Voici le communiqué de presse et l'appel lancé par le réseau "Sortir du nucléaire" auquel devrait répondre tous ceux qui veulent que la France abandonne cette source d'énergie mortifère.

Accords Parti-Socialiste/Europe Écologie Les Verts : l'EPR de trop

Europe-Écologie Les Verts et le Parti Socialiste se sont donnés jusqu'au 19 novembre pour parvenir à un éventuel accord électoral. Prétextant de la pseudo faiblesse électorale d’Eva Joly, le Parti Socialiste s’apprête à enterrer l’idée d’une sortie du nucléaire. En annonçant lundi soir la poursuite du chantier EPR de Flamanville, le candidat socialiste, pourtant assez critique sur l’énergie nucléaire après la catastrophe de Fukushima, s’enferre dans un discours passéiste et ringard. Une position inacceptable pour le Réseau "Sortir du nucléaire".

Cela ne fait pas l’ombre d’un doute : les éléphants du PS tiennent plus du dinosaure que du pachyderme. Sous prétexte qu’Eva Joly ne pèserait que 5 % selon les sondages, François Hollande souhaite convaincre les écologistes des bienfaits d’un accord électoral. Alliance dans laquelle, évidemment, il serait fait bien peu de cas de la sortie du nucléaire, que le candidat socialiste se refuse même à prononcer. Une baisse de la part de l’énergie nucléaire, oui, une sortie du nucléaire, pas question ; et bien peu lui chaut que d’autres sondages récents donnent plus de 70 %* de Français en faveur de la sortie du nucléaire.

PS : un pas en avant, trois pas en arrière

Pourtant, dans les semaines qui ont suivi le drame de Fukushima, M. Hollande paraissait donner quelques signes d'évolution vers une potentielle sortie du nucléaire. Il déclarait ainsi : « la préparation à l'après-nucléaire est une nécessité absolue, compte-tenu de la réévaluation des risques post Fukushima ». Sur l'EPR (réacteur nucléaire de "troisième génération"), il ajoutait même qu' « il n'était pas opportun de lancer la construction d'une vague de centrales, et [...] que le projet de Penly serait abandonné ». On ne peut que relever la contradiction avec son engagement annoncé lundi soir de « préserver la construction d'un EPR », puisque ce réacteur, qui ne répond à aucun besoin réel du réseau électrique, a pour seul objectif d'être la "tête de série" annonçant le renouvellement de l''ensemble du parc nucléaire français. Et comment expliquer la gêne de Mme Filippetti - députée PS, proche collaboratrice de M. Hollande et ancienne élue Europe Écologie Les Verts - quand, ce midi lors de la conférence de presse que M. Hollande a donné à la Maison de l'Amérique Latine, elle a esquivé les questions de notre porte-parole sur ce rétropédalage, se contentant d'un lapidaire « ce n'est pas moi qui suis candidate ! » ?

Le candidat socialiste est donc clair : la sortie du nucléaire ne fait pas partie de son programme ; pire, il compte même relancer le parc français. Et pourtant, M. Hollande l’a répété ce matin : les tractations entre le Parti Socialiste et Europe Écologie Les Verts restent d'actualité.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" a donc décidé d'agir. En choisissant de publier une lettre ouverte adressée au Parti Socialiste et à Europe Écologie Les Verts que chaque citoyen pourra signer, le Réseau "Sortir du nucléaire" souhaite envoyer un message fort aux deux partis : parce que pour plus de 7 Français sur 10, sortir du nucléaire, c'est clair !

Envoyez un message fort au Parti Socialiste et à Europe Écologie Les Verts en signant la lettre ouverte. CLIQUEZ ici
Mercredi 9 Novembre 2011 Commentaires (0)
1 2 3
Profil
Jean-François Dumas
Jean-François Dumas
Dernières notes
Macron et le slime 04/06/2017
Recherche
Galerie
Tilleul Boulevard de la République
Square Pompidou
Cerisier Rue des Ormeaux
Boîte aux lettres, chemin de Pont haut, Colmars-les-Alpes (04)
Sans titre, chemin de Pont haut, Colmars -les-Alpes
Meurtrière, Colmars-les-Alpes