Catastrophe de Fukushima :Les chiffres relatifs à la contamination de l’air existent mais ils sont confisqués par les Etats ! (2)
Dans un article précédent, j'ai relayé le communiqué de presse du laboratoire de mesure de la radioactivité indépendant, la Criirad s'indignant que les données sur la contamination radioactive de l'air suite à la catastrophe de Fukushima que possède le CTBTO[1] ne soient pas rendues publiques, ce qui permettrait une meilleure estimation sur les niveaux de contamination de l'air et donc la mise en place d'une meilleure protection des populations. En France, elles sont données au CEA qui refuse de les communiquer. Ici
La CRIIRAD a lancé un appel international, invitant citoyens, associations, scientifiques, élus … de tous pays à se mobiliser à ses côtés afin d’exiger que les résultats relatifs à la contamination radioactive de l’air, obtenus grâce à l’argent public, soient mis à disposition du public et servent à sa protection.
L'association Cyberacteur met en ligne une pétition qui soutien l'appel de la Criirad et interpelle le ministre du travail, de l'emploi et de la santé pour la publication de ces mesures. Vous pouvez signer cette pétition en vous rendant sur le site de l'association en cliquant sur le panneau « Danger nucléaire » ci contre.

[1] [Comprehensive Nuclear-Test-Ban Treaty Organisation, organisation mise en place dans le cadre du Traité d'Interdiction Totale des Essais Nucléaires (TICE en anglais)]
Samedi 26 Mars 2011 Commentaires (0)

La préfecture de police organise un blocus illégal contre les mal-logés qui ont réquisitionné un immeuble vide depuis plus de trois ans. Les forces de l'ordre doivent être employer à faire respecter la loi et non à l'enfreindre. Sinon, c'est le désordre. Alors que des gens meurent dans la rue quand il fait froid, que les personnes modestes doivent se saigner à blanc pour payer des loyers exorbitants, il faut soutenir Jeudi Noir et signer la pétition contre le blocus du 22 avenue de Matignon.


Le collectif Jeudi-Noir a réquisitionné depuis le 27 décembre 2010 un bâtiment de 2500 m² dans le 8ème arrondissement de Paris. Une réquisition citoyenne d’un bâtiment vide depuis 2007, qui permet à vingt-cinq personnes mal ou non logées, d’avoir un répit et un toit. C’est aussi l’occasion pour Jeudi Noir d’alerter l’opinion publique et les politiques sur l’inexistence de politique en matière de logement dans notre pays.

Un huissier est venu constater l’habitation du lieu le lundi 3 janvier 2011.

À ce jour, le propriétaire des lieux n’ayant pas porté plainte, et tant qu’aucun jugement ne déclare les occupants dans l’illégalité, le collectif sans droit ni titre est chez lui, au 22 avenue Matignon et non expulsable.

Malgré cela, depuis le vendredi 7 janvier 2011, jour de l’officialisation du bâtiment, les habitants et soutiens qui y vivent actuellement subissent un blocus policier. Ce blocus, implanté par la préfecture et illégal et constitue une entrave, notamment à la liberté de circuler : les forces de l’ordre empêchent quiconque de rentrer et les habitants qui souhaitent sortir ne peuvent revenir. Cela se traduit aussi par l’interdiction de pouvoir faire entrer du matériel dans le bâtiment (chauffage, matelas, four, chaises). La préfecture essaie d’avoir « à l’usure » ce qu’elle ne peut obtenir légalement .

Le 12 janvier, suite à quelques échauffourées avec les gendarmes, le collectif a obtenu, avec le soutien d’élus de la République, l’entrée (via leur présence), de certains tabourets et lampes.

Chaque jour, la police exerce un contrôle d’identité illégal des soutiens et habitants, contrôle les sacs des habitants, jusqu’à parfois interdire l’entrée de nourriture dans l’habitation. C’est le règne de l’arbitraire.

Aujourd’hui en France, aucune loi, aucun article n’interdit l’entrée et sortie de matériel depuis la résidence d’un particulier. Ce blocus est hors-la-loi.


Signez et faite signer la pétition de soutien.
Pour y accéder cliquer sur la légende de la photographie.
Dimanche 16 Janvier 2011 Commentaires (0)

Des milliards d'abeilles sont en train de mourir en silence, ce qui met en danger nos cultures et notre alimentation. Une interdiction généralisée d'un groupe de pesticides toxiques pourrait éviter l'extinction des abeilles.

Mais la France, sous la pression des puissantes industries chimiques, vient de renouveler l'autorisation d'un de ces pesticides.


Sauvons les abeilles
Le gouvernement français, très influent sur la politique agricole européenne, doit revenir sur sa décision et faire interdire ces produits chimiques pour sauver nos abeilles et notre alimentation. Pour cela joignons notre signature à celle des 467 000 personnes qui ont signé la pétition lancée par Avaaz.
La pétition vise à obtenir 750 000 signature. Elle sera remise par Avaaz au Ministre français de l'agriculture Bruno Le Maire et aux décideurs européens.

Texte de la pétition :

Au Ministre Français de l'Agriculture M. Le Maire et au Président de la Commission Européenne M. Barroso:
Nous vous appelons à interdire immédiatement l'utilisation des pesticides néonicotinoïdes jusqu'à ce que et seulement si de nouvelles études scientifiques indépendantes prouvent leur innocuité. Le déclin catastrophique des populations d'abeilles pourrait mettre toute notre chaîne alimentaire en danger. Si vous agissez dès maintenant et avec précaution, nous pourrons éviter l'extinction des abeilles.
Cliquez sur la photo de l'abeille pour ouvrir la page de la pétition.


Lundi 10 Janvier 2011 Commentaires (0)

L'Agence de la sécurité alimentaire européenne a donné un avis favorable pour la consommation animale et humaine à trois maïs OGM de Monsanto sur la base de données fournies par cette firme, données qui s'avèreraient insuffisantes établir leur innocuité selon les travaux du Professeur Séralini. Depuis la publication de ses résultats, ce dernier est l'objet d'attaques et de pressions morales inacceptables qui vont jusqu'à tenter de remettre en cause ses possibilités de recherche. Le Professeur Séralini a décidé de porter plainte. Voici le texte d'un appel à le soutenir émanant de nombreuses associations et partis écologistes ainsi que de partis de gauche.


Lundi 15 Novembre 2010 Commentaires (0)
La Commission Européenne vient d'autoriser l'entrée et la culture d'OGM en
Europe, contre le souhait de bien des citoyens, et contre l'avis de plusieurs États Membres.
La gouvernance européenne nous permet de déposer une demande officielle auprès de la Commission, pour peu qu'elle soit soutenue par un minimum de *1 million* de citoyens européens. Aujourd'hui, et après 1 mois d'action, Avaaz a réussi à rassembler près de 700.000 signatures.
Il manque 300 000 signatures sur 1 million pour pouvoir déposer une demande auprès de la commission européenne.

Voici le lien vers la pétition : ça vous prendra 30 secondes, nous laissera peut-être une chance d'obtenir un moratoire au niveau européen, et d'éviter l'entrée massive en Europe de cultures invasives (elles menacent la biodiversité), potentiellement nocives pour notre santé (de nombreux avis médicaux mettent en garde contre les conséquences de la consommation d'OGM), potentiellement dangereuses pour l'indépendance économique des agriculteurs (les semences sont chères car brevetées, doivent être rachetées chaque année, et demandent l'utilisation de produits spéciaux disponibles uniquement chez les semenciers), et polluantes (ces cultures nécessitent l'utilisation d'énormément de produits chimiques).
Faites suivre au maximum de personnes de vos carnets d'adresses.
Merci
Pétition
Lundi 18 Octobre 2010 Commentaires (0)

Tel est l'intitulé de l'action que lance le collectif "Sortir du Nucléaire" contre le sponsoring de l'athlétisme français par Areva. Si vous voulez participer à cette cyberaction, il faut le faire avant le 24 avril.


Texte de l'appel

Au nom de la protection de la santé, la loi interdit aux marchands de tabac ou d'alcool de financer le sport... mais l'industrie nucléaire peut le faire librement !
Samedi 17 Avril 2010 Commentaires (0)

Vous avouerez qu'il y a de quoi en faire tout un fromage, surtout si c'est un fromage d'appellation contrôlée!


Sans la campagne de sensibilisation organisée par Greenpeace, qui y aurait pensé? Mais oui, il peut y avoir des OGM dans votre fromage si la vache, la chèvre ou la brebis qui produit le lait est nourrie avec des OGM, par exemple du soja d'importation venant des Amériques. Il est majoritairement transgénique. Malheureusement, il n'y a aujourd'hui aucune obligation d'étiqueter les produits laitiers qui permettrait de savoir si les animaux ont été nourris avec des OGM. De telle sorte que nous ne pouvons savoir si, en dégustant de notre plein gré un morceau de camembert nous n'ingurgitons pas à notre insu des OGM.
Jeudi 15 Avril 2010 Commentaires (0)
1 2 3
Profil
Jean-François Dumas
Jean-François Dumas
Dernières notes
Macron et le slime 04/06/2017
Recherche
Galerie
Tilleul Boulevard de la République
Square Pompidou
Cerisier Rue des Ormeaux
Boîte aux lettres, chemin de Pont haut, Colmars-les-Alpes (04)
Sans titre, chemin de Pont haut, Colmars -les-Alpes
Meurtrière, Colmars-les-Alpes