Fontenay-aux-Roses

Sa requête pour l'examen de la « question prioritaire de constitutionnalité » ayant été acceptée par le Conseil d'Etat, Jean-Paul Huchon a gagné un répit de trois mois, le temps que le Conseil constitutionnel se penche sur la question. Peut-être qu'il gardera-son mandat de président du Conseil régional d'Ile de France si les « sages » du Conseil constitutionnel estiment que la sanction d'inéligibilité suite à la non-intégration dans ses comptes de campagne des affiches payée par la Région sur les Transport en Commun d'Ile de France est anticonstitutionnelle car disproportionnée par rapport aux faits reprochés et « automatique ».


À la question posée par l'un des articles de ce blog, « Qu'est-ce qui fait courir Jean-Paul Huchon? »voir ici Le Parisien du 29/01/2010 rapporte des propos tenus par des élus (conseillers régionaux?) qui proposent une réponse
Samedi 12 Février 2011 Commentaires (0)

Pour les amateurs de botanique, la lecture de La garance voyageuse est un incontournable. C'est une revue que l'on consulte toujours avec profit non seulement pour ses articles sur les plantes mais aussi parce qu'elle aide à protéger le monde végétal.
Cependant l'édito du numéro 91 m'a laissé perplexe. L'auteur s'en prend à l'installation de ruches dans les villes qu'il considère comme une mode néfaste. À Fontenay-aux-Roses, en ville donc, il y a longtemps que nous avons un rucher que nous avons installé grâce à une initiative des jardiniers de la ville. Nous sommes fiers de notre rucher. Notre miel a été deux fois primé. Aurions nous donc tout faux?


Mardi 18 Janvier 2011 Commentaires (1)
La chimie au labo ! Pas de poison dans nos salades !
Cette année « La science se livre » a choisi la chimie. Science qui a bien besoin de redorer son blason, surtout lorsque ses produits s'invitent dans nos assiettes sans y avoir été conviés.
Pour cette occasion comment résister au plaisir de vous citer une bonne feuille de L'écologie en questions, livre de chevet des écologistes avertis qui préfèrent comme on dit « en rire plutôt que d'en pleurer ».
« Si votre laitue ne vient pas de votre jardin (100% bio bien entendu), elle risque bien d'avoir été traitée autrement... Un peu de Clorothanil, une lichette d'Iprodione, deux ou trois lampées de Procymidone et de Vinclozoline, une pincée de Deltamethrine et deux de Propyzamide...voilà ce que vous risquez de trouver dans votre chère salade, mais vous pourriez aussi bien trouver du Malathion, du Métalaxyl, du Méthamidophos, du Méthomyl ou même, c'est un comble, du Parathion de méthyl! » (p.114)
Tous ces jolis noms qui auraient sans doute enchanté Molière désignent des pesticides plus ou moins redoutables. Ils peuvent avoir des effets cancérigènes, causer des maladies pulmonaires, des malformations des fœtus, des problèmes de fertilité, etc. Demandez donc des renseignements sur ces poisons aux animateurs et conférenciers lors des différentes manifestations prévues dans notre ville en l'honneur de cette science. Elle mérite d'être connue non seulement par ses concepts (ce qui est une façon subtile de la dédouaner) mais aussi et surtout dans ses œuvres pour bien voir que comme le nucléaire, elle mérite un contrôle institutionnel et citoyen très strict. A défaut, pour être édifié sur tous ces produits légèrement plus toxiques que le sirop de glucose ou les œufs en tube mentionnés dans le numéro de Janvier du magazine, reportez vous au site officiel e-phy
Dimanche 9 Janvier 2011 Commentaires (0)

Fontenay-aux-Roses

Un élu nucléocrate de la majorité a diffusé aux autres élus de la majorité municipale deux communiqués de presse qui contestent la pertinence du développement de la filière photovoltaïque en France. L'un émane d'une association nommée « Sauvons le climat » et l'autre de la CGT mines-énergie.
Ce n'est pas la première attaque contre cette filière énergétique que cet élu relaie. Ce ne sera sans doute pas la dernière. En diffusant ces textes provenant d'ultra nucléocrates, cherche-t-il à stopper notre effort de promotion du photovoltaïque à Fontenay-aux-Roses alors qu'elle est déjà bien trop modeste, principalement à cause de lui d'ailleurs?


Mardi 30 Novembre 2010 Commentaires (0)

Le 4 novembre s'est tenue à la mairie d'Issy-les-Moulineaux la deuxième séance de la Commission locale d'information (CLI) du CEA de Fontenay-aux-Roses (CEA/FAR). C'était la première plénière de travail de cette commission après la séance inaugurale d'installation en février dernier. Bien que le CEA/FAR se soit réjoui de l'existence de cette Cli, il n'a guère fait preuve de transparence dans ses réponses aux élus et aux associations au cours des débats. S'il se réjouissait, c'était peut être parce qu'il espérait nous bercer avec le sempiternel crédo des gestionnaires de sites : "Tout va bien : toutes les mesures de sécurité sont prises" C'était sans compter sur les représentants d'associations et les deux élus Verts membres de la commission (Marc Lipinski pour la Région et moi-même Jean-François Dumas pour Sud-de-Seine).


Lundi 8 Novembre 2010 Commentaires (0)

Lors de la séance du Conseil municipal 7 octobre 2010, nous devions voter « sur le maintien du quatrième adjoint au maire dans ses fonctions » Le groupe « Les Verts et apparentés » avait décidé que chacun de ses membres voterait en son âme et conscience selon l'expression consacrée, ce qui est d'ailleurs conforme à l'esprit du vote à bulletins secrets. Je ne veux pas revenir sur le fond de cette affaire mais, avec un peu de recul, je souhaite dans cet article faire part des réflexions auxquelles elle m'a conduit sur l'exercice du pouvoir exécutif par le maire d'une commune tel qu'il est prévu par la loi et le code des collectivité territoriales.


Mercredi 20 Octobre 2010 Commentaires (0)

Cette année, à l'initiative de Patrick Duchemin et de moi-même, Fontenay-aux-Roses fera partie des villes qui participeront au « Jour de la nuit », une manifestation nationale qui a pour objectifs d'attirer l'attention du grand public sur les conséquences de la pollution lumineuse, de renouer le lien des citadins avec la nuit, de redécouvrir les merveilles du ciel étoilé et de découvrir la nature autrement.
A Fontenay, l'éclairage public sera éteint en centre ville une partie de la nuit. Tous ceux qui le souhaitent pourront venir sur la terrasse de l'Hôtel de ville observer avec nous le ciel nocturne. Des astronomes seront là pour nous aider à (re)découvrir et reconnaître constellations, étoiles, planètes et galaxies et répondre à vos questions.


Samedi 30 octobre, une date à retenir ! Ce sera le jour de la nuit.
La pollution lumineuse

C'est une nuisance provoquée par la multiplication des points lumineux, éclairage des villes, néons, panneaux publicitaires. Au cours des dix dernières années leur nombre a augmenté de 30% en France. Il s’élève à plus de 8,7 millions : la nuit est confrontée à la montée d’une pollution lumineuse issue d’une généralisation de l’éclairage nocturne. En France non seulement les villes et les villages sont sur-éclairées, ils sont aussi mal éclairés. Le plus souvent, les systèmes d’éclairage sont mal conçus et renvoient la lumière vers le ciel au lieu d'éclairer le sol. Les effets de cette pollution sont multiples et divers, pas toujours bien connus.
Le plus évident est la surconsommation d'énergie qu'elle entraîne. Comme toute production d'énergie est une source de nuisance pour l'environnement, il vaut mieux en rationaliser, maîtriser et réduire la consommation.

Mais où sont passées les étoiles?

Au dessus de nos agglomérations, les étoiles ont disparu. Nous n'avons plus le plaisir de contempler le ciel étoilé. Quiconque a dormi à la belle étoile assez loin de toute agglomération sait de quel spectacle grandiose cette pollution nous prive. Quel choc lorsqu'au sein d'une nuit noire de nouvelle lune, on a la chance de retrouver le lien visuel avec l'univers dont cette pollution nous a coupés. Et pensons aux astronomes obligés de parcourir des kilomètres pour s’éloigner des villes.
Samedi 18 Septembre 2010 Commentaires (0)

Quand la conseillère communautaire UMP de Fontenay ,"arbricide" repentie, se prend les pieds dans le tapis pour justifier son vote et quand le Modem instrumentalise le débat pour ses petites manœuvres politiciennes, on comprend que le développement durable et l'environnement sont en fait le cadet de leurs soucis.


L'UMP de Fontenay, le Modem et le Projet territorial de développement durable de Sud de Seine
Comme tous les ans, les arbres du square Pompidou fêtent le printemps... mais sans l'action des riverains, des associations de défense de l'environnement soutenues par Les Verts, ce square devait être bétonné. Ces arbres fleurissent là où un immeuble de standing devait être érigé. A l'époque, il y a plus de quinze ans, le maire était RPR et l'adjointe au maire chargée de l'environnement était Madame Galante Guilleminot, leader actuel du groupe UMP au Conseil municipal. Une petite leçon d'histoire locale est parfois nécessaire car parmi ses supporters actuels qui se souvient que ce square devait être enfoui sous le béton, les arbres de la place de Gaulle abattus et que Madame Guilleminot défendait ce projet? Aujourd'hui, elle se présente en ardent défenseur de la place de Gaulle et du square Pompidou. Elle a donc changé d'avis. C'est très bien, seul un âne ne change pas d'avis, comme dit le proverbe. Mais peut-on vraiment la croire? Pourquoi sous des prétextes fallacieux n'a-t-elle pas voté au Conseil communautaire du 11février 2010 le Projet territorial de développement durable dont l'un des objectifs est le souci de l'environnement avec notamment une gestion éco-responsable des espaces publics et la préservation de la biodiversité? Pourtant, certains conseillers de son groupe au Conseil communautaire ont su surmonter leur réflexe d'opposants et voter ce projet qui dépasse les clivages politiques habituels. Pas elle, c'est dommage. En voulant avancer des arguments pour justifier son refus de voter ce Projet territorial de développement durable (PTDD) , elle n'a réussi qu'à montrer qu'elle ne l'avait pas lu et que son opposition était donc a priori, politicienne. Voici un extrait des débats qui serait assez drôle, si ce n'était l'importance du sujet :
Mme Muriel Galante-Guilleminot
Vous vouliez des actions concrètes, Monsieur le Maire, Monsieur le Président,on vous a proposé des actions tout à fait basiques, notamment de faire des photos aériennes qui permettraient de voir au niveau des toitures...
M. Pascal Buchet
Madame Guilleminot , c'est dedans, c'est une des actions, vous ne l'avez pas lu ?
Quant au groupe Modem de Fontenay, (ou du moins une fraction de ce dernier), c'est pire : il instrumentalise ce sujet pour ses petites manœuvres politiciennes.
Dimanche 16 Mai 2010 Commentaires (0)

Des surfeurs assidus m'ont conseillé de lire ce que l'UMP fontenaisienne et ses leaders écrivaient sur leurs blogs.
Surprise....


A la lecture des blogs des leaders de l'opposition municipale UMP, on pourrait croire que la majorité municipale est sur le point d'exploser. Disons le tout de suite, ce n'est pas le cas. On comprend bien que cela ouvrirait des perspectives et serait réconfortant pour elle. Depuis bien longtemps, l'UMP, sous ce nom ou sous d'autres, n'a pas su faire l'union dans ses propres rangs et encore moins rassembler autour d'elle. D'ailleurs, aujourd'hui encore, ses leaders se disputent par blogs et site interposés au grand dam de ses adhérents et sympathisants .

Dimanche 11 Avril 2010 Commentaires (0)

Beaucoup de documents concernant ce projet territorial de développement durable sont en ligne sur le site de Sud de Seine. www.suddeseine.fr.
Pour mettre en perspective cette réalisation et ces documents, voici un extrait de mon intervention de présentation du projet.


Ayant présidé puis coprésidé le comité de pilotage du Projet territorial de développement durable, je voudrais noter qu’il est presque terminé, il faut ajuster quelques points techniques, préciser les fiches d’actions, formuler des indices pour obtenir un tableau de bord applicable. Mais avant tout, je voudrais remercier à nouveau les habitants qui se sont impliqués soit dans les forums, soit dans la rédaction des fiches d’actions, très bien faites. Mes remerciements vont également au Conseil de développement durable, à son Président, M. HANNOTIAUX, aux membres du Comité de pilotageassidus, aux élus de ce Comité, aux services et particulièrement à notre Directeur général fidèle à toutes nos réunions qui nous a assistés par ses conseils éclairés, notre chargée de mission, Audrey-Luce JEROME qui a pris la relève au pied levé et avec compétence. Elle n’a pas ménagé ses efforts, ce qui nous a permis de tenir les délais.
Ce projet territorial de développement durable est (enfin) terminé, son élaboration a été longue, notamment la phase diagnostique puisqu’il a fallu changer de bureau d’études ; puis nous avons dû interrompre la consultation pendant la période électorale ; ensuite notre volonté de mener un réel travail participatif, une véritable co-élaboration avec les services, les élus, le Conseil de développement durable, les habitants exige du temps. Ce soir, nous vous soumettons donc le résultat d’un travail collectif. Naturellement, le bureau d’études a rédigé le texte, mais les véritables auteurs, concepteurs sont tousceux que je viens d’énumérer.
Par ailleurs, l’entreprise était originale dès le départ. Il s’agit de réunir dans un seul document le Projet de territoire et un Agenda 21. Cette démarche visait à concrétiser un principe fondateur de notre Communauté d’agglomération : une éco-communauté. (...)
Certaines actions sont déjà lancées, d’autres sont nouvelles. L’intérêt est de construire un ensemble cohérent (en effet, on n’a pas attendu le Projet de développement durable pour commencer à travailler), susceptible d’être suivi et évalué à partir des indices des fiches d’actions.
L’ensemble fait l’objet d’un programme tri-annuel de réalisation et d’un chiffrage. Les actions prévues en 2010, y compris les actions nouvelles, sont financées ; il ne s’agira donc pas de simple affichage. Nous avons d’ailleurs anticipé la réalisation de ce projet, en mettant déjà en œuvre le bilan carbone. Bref, une page commencée en 2006 se tourne ; une autre s’ouvre, notre projet me semble bon, il s’agit dele réaliser : nous sommes enfin dans le concret.
Vendredi 9 Avril 2010 Commentaires (0)
1 2 3 4
Profil
Jean-François Dumas
Jean-François Dumas
Dernières notes
Macron et le slime 04/06/2017
Recherche
Galerie
Tilleul Boulevard de la République
Square Pompidou
Cerisier Rue des Ormeaux
Boîte aux lettres, chemin de Pont haut, Colmars-les-Alpes (04)
Sans titre, chemin de Pont haut, Colmars -les-Alpes
Meurtrière, Colmars-les-Alpes