Monsieur Le Député,

Lors des dernières élections législatives, je résidais à Fontenay-aux-Roses dans votre circonscription. Au second tour, j’ai dû me résoudre à vous apporter mon suffrage, la candidate écologiste ayant été devancée.

Je l’ai fait non sans hésitation car je n’aime pas voter pour un « parachuté » même dans le cas d’élections nationales. De plus, si au niveau local des alliances fructueuses sont parfois possibles avec le PS comme ce fut le cas à Fontenay, à l’échelon national l’expérience prouve qu’il n’en va pas de même.

J’avais bien raison d’hésiter !

Vous venez, Monsieur Germain, de voter la loi sur le Renseignement, loi qui porte atteinte à ma liberté comme à la liberté de tous les Français.

Vous venez d’approuver la surveillance de masse de nous tous à l’exception des avocats et journalistes, ce qui est la moindre des choses et de vous les députés, donnant ainsi une preuve supplémentaire de cet adage populaire : « on est jamais si bien servi que par soi-même ». Par ce vote vous cautionnez des mesures liberticides préparées de longue date, et ressorties opportunément en profitant du choc provoqué dans l’opinion par les évènements de janvier.

Vous permettez à ce gouvernement de mettre un terme à l’État de Droit, en offrant la vie privée des gens au pouvoir exécutif sans garde-fou ou presque et cela au mépris des mises en garde des associations et organisations qui se sont élevées contre ces mesures attentatoires à la liberté d'expression, de réunion, de pensée et d'action. Ce faisant vous avez choisi de rejoindre la sombre cohorte des ennemis de la démocratie.

Vous qui étiez classé naguère parmi les frondeurs, vous soutenez maintenant la dérive totalitaire de ce gouvernement. Ceci vous attirera sans aucun doute les bonnes grâces de l’appareil PS qui vous récompensera peut-être par un petit quelque chose ! Mais ce qui est certain, Monsieur Germain, c’est que ce vote vous déshonore.

Parce que malgré tout, je reste poli : salutations !

Jean-François DUMAS,
Ancien Maire Adjoint à l’environnement et ancien président du groupe des élus écologistes de Fontenay-aux-Roses.


Ajout : Sur le territoire de l’agglomération Sud de Seine, Julie Sommaruga la députée PS de la 11ième circonscription comprenant Bagneux et Malakoff a également voté cette loi scélérate.


Vendredi 8 Mai 2015 Commentaires (1)
Profil
Jean-François Dumas
Jean-François Dumas
Dernières notes
Macron et le slime 04/06/2017
Recherche
Galerie
Tilleul Boulevard de la République
Square Pompidou
Cerisier Rue des Ormeaux
Boîte aux lettres, chemin de Pont haut, Colmars-les-Alpes (04)
Sans titre, chemin de Pont haut, Colmars -les-Alpes
Meurtrière, Colmars-les-Alpes