Triste sort pour un pauvre sanglier : poursuivi par des chasseurs, coincé dans un portail, terrorisé…donc abattu par la police.


Communiqué de la Convention Vie et Nature du 18 Décembre 2014

Dimanche dernier, à Périgueux, un malheureux sanglier traqué par des chasseurs s’est coincé dans les grilles du portail d’une habitante de la périphérie de la ville, après avoir traversé à la nage une rivière pour tenter d’échapper à ses poursuivants.

Les pompiers s’étant rendus sur les lieux lui lièrent les pattes pour qu’il ne s’enfuie pas. Les policiers, arrivés sur place, ne trouvèrent d’autre option après trente minutes que de l’abattre, le déclarant terrorisé et donc dangereux !

On aurait pu user de l’emploi d’un sédatif pour pouvoir le dégager et le remettre en liberté en le déposant dans un bois. Mais que vaut la vie d’un animal, d’autant lorsque l’espèce est déclarée "nuisible" ?!
Après tout diront certains, on achève bien les chevaux …


Cela repose deux questions :

  • La première
Celle de l’insécurité créée par l’activité chasse : les chasseurs traquaient en périphérie de ville, dans un secteur qui parait interdit ! Qu’adviendra-t-il à leur encontre suite à cette infraction ? Très probablement RIEN, comme toujours ! Est-il normal de laisser approcher des habitations des individus armés, majoritairement d’âge avancé, avec tous les troubles que cela entraîne : mauvaise vue, manque de réflexe, tremblements, et souvent dans un état d’ébriété avancée ?
Il suffit de regarder les accidents mortels survenus depuis le début de cette nouvelle saison pour avoir la preuve de ces états de fait !

  • La deuxième
Celle de la soi-disant " explosion " des populations de sangliers : comme toujours, les nemrod se posent en "indispensables régulateurs de la faune sauvage", mais entretiennent les surpopulations d’espèces qui les intéressent pour leur passion sanguinaire, tout en refusant le retour des grands prédateurs, seuls régulateurs légitimes de la faune !
Il est grand temps que les véritables amoureux de la nature s’unissent pour créer une force de vie, qui soit représentée dans les instances de ce pays, afin de faire taire la minorité sanguinaire qui dicte sa loi et procède à de la désinformation quant aux véritables origines de certains déséquilibres naturels, dont elle est la seule responsable !

Jean Paul PERONNET, Secrétaire Général

Mardi 23 Décembre 2014 Commentaires (0)
Profil
Jean-François Dumas
Jean-François Dumas
Dernières notes
Macron et le slime 04/06/2017
Recherche
Galerie
Tilleul Boulevard de la République
Square Pompidou
Cerisier Rue des Ormeaux
Boîte aux lettres, chemin de Pont haut, Colmars-les-Alpes (04)
Sans titre, chemin de Pont haut, Colmars -les-Alpes
Meurtrière, Colmars-les-Alpes