Dans l’avion au retour de son voyage à Manille, le Pape s’est livré à une défense et illustration de la « paternité responsable » et peut-être aussi à une interprétation personnelle de ce qui est la doctrine de l’Eglise catholique et romaine en ce qui concerne le mariage et la natalité. Pour lui, si la finalité et la raison d’être du mariage reste la procréation, ce n’est pas pour autant que « les chrétiens doivent faire des enfants en série ». Les propos du Pape regrettant que « Certains croient, excusez-moi du terme, que, pour être bons catholiques, ils doivent être comme des lapins » ont fait le tour du monde et grincer les dents à plus d’un parmi ceux qu’il désigne d’un vague et charitable « certains ». Aimant la précision quitte à être moins charitable, on aurait bien aimé savoir qui était visé.


Le Pape François, les catholiques, les lapins et la paternité responsable
Être un bon catholique, ce n’est pas être comme un lapin

Pour expliquer sa position, il a raconté une anecdote le concernant : «j’ai reproché à une femme enceinte de son 8ème après sept césariennes : ‘Vous voulez laisser orphelin sept enfants ? Cela est une irresponsabilité. Elle dit : ‘oui moi j’ai confiance en Dieu’. Mais Dieu te donne les moyens pour être responsable »
D’un autre côté, François réaffirme son accord et son soutien à l’encyclique Humanæ Vitæ du Pape Paul VI. Comprenne qui pourra !

Ce que dit l’encyclique Humanæ Vitæ

Cette encyclique affirme que «tout acte matrimonial doit rester ouvert à la transmission de la vie ». Elle précisait que outre l’avortement, « est pareillement à exclure, comme le Magistère de l'Eglise l'a plusieurs fois déclaré, la stérilisation directe, qu'elle soit perpétuelle ou temporaire, tant chez l'homme que chez la femme » et que « est exclue également toute action qui, soit en prévision de l'acte conjugal, soit dans son déroulement, soit dans le développement de ses conséquences naturelles, se proposerait comme but ou comme moyen de rendre impossible la procréation »
Selon cette encyclique « un acte conjugal rendu volontairement infécond » est «intrinsèquement déshonnête». Il l’est tellement qu’il ne peut pas « être rendu honnête par l’ensemble d’une vie conjugale féconde».

Comme la fidèle que sermonne le Pape François, l’encyclique Humanæ Vitæ estime estime qu’il faut faire confiance à Dieu en ce qui concerne la régulation des naissances : «De fait, comme l'expérience l'atteste, chaque rencontre conjugale n'engendre pas une nouvelle vie. Dieu a sagement fixé des lois et des rythmes naturels de fécondité qui espacent déjà par eux-mêmes la succession des naissances. »
Comme seule régulation humaine, elle accepte une abstinence volontaire les jours où la femme est féconde. En pratique, il s’agit de la fameuse méthode « Ogino », fameuse surtout pour sa faible efficacité qui la rend très peu fiable même associée à d’autres méthodes de contraception naturelle comme la méthode des températures; absence de fiabilité unanimement reconnue sauf apparemment par les ecclésiastiques et encore aujourd’hui par le pape.

Ni paternité, ni maternité responsable : démographie responsable.

Curieuse cette formule de « paternité responsable » alors que c’est à une femme que le pape a reproché de faire des enfants en série. C’est pourtant bien l’homme qu’il eut fallu rechercher et admonester car même si ce sont les femmes qui enfantent, elles ne sont pas les seules, ni même les premières responsables de ces naissances pléthoriques. Dans ces cas, c’est plutôt l’homme qui impose à la femme ces maternités à répétition. La preuve : finies ces naissances pléthoriques lorsque les femmes réussissent à prendre en main leur destin et du coup celle de leur corps qu’elles se réapproprient !
Alors, maternité responsable ? Ni paternité responsable, ni maternité responsable : démographie responsable ! Mais une démographie responsable, c’est une forme de malthusianisme que le Pape condamne par ailleurs. Incohérence ou bien ignorance et incompréhension de Malthus et des néo-malthusiens ?

Malgré tout en traitant de « lapins » ceux des catholiques (et peut-être aussi tous les autres) qui se reproduisent inconsidérément, le Pape fait un pas dans la bonne direction. Mais le chemin reste encore très long car la seule façon de contrôler les naissances pour lui comme pour l’Église catholique et romaine reste l’abstinence ! Dans l’imagerie populaire, le lapin n’est pas seulement celui qui a une descendance pléthorique, c’est aussi celui qui a une sexualité débridée : le lapin est « chaud »!

(N. B. : l'ensemble de ce dernier paragraphe a été refusé comme commentaire à l’article du Figaro rapportant les propos du Pape.)
________________________________________________

Le titre du dernier paragraphe est un clin d’œil à Démographie responsable, association qui a pour objet d’œuvrer pour la stabilisation, voire la diminution, de la population humaine. Pour consulter son site, c'est ici.

Mardi 20 Janvier 2015 Commentaires (0)
Profil
Jean-François Dumas
Jean-François Dumas
Dernières notes
Macron et le slime 04/06/2017
Recherche
Galerie
Tilleul Boulevard de la République
Square Pompidou
Cerisier Rue des Ormeaux
Boîte aux lettres, chemin de Pont haut, Colmars-les-Alpes (04)
Sans titre, chemin de Pont haut, Colmars -les-Alpes
Meurtrière, Colmars-les-Alpes