Quand la conseillère communautaire UMP de Fontenay ,"arbricide" repentie, se prend les pieds dans le tapis pour justifier son vote et quand le Modem instrumentalise le débat pour ses petites manœuvres politiciennes, on comprend que le développement durable et l'environnement sont en fait le cadet de leurs soucis.


L'UMP de Fontenay, le Modem et le Projet territorial de développement durable de Sud de Seine
Comme tous les ans, les arbres du square Pompidou fêtent le printemps... mais sans l'action des riverains, des associations de défense de l'environnement soutenues par Les Verts, ce square devait être bétonné. Ces arbres fleurissent là où un immeuble de standing devait être érigé. A l'époque, il y a plus de quinze ans, le maire était RPR et l'adjointe au maire chargée de l'environnement était Madame Galante Guilleminot, leader actuel du groupe UMP au Conseil municipal. Une petite leçon d'histoire locale est parfois nécessaire car parmi ses supporters actuels qui se souvient que ce square devait être enfoui sous le béton, les arbres de la place de Gaulle abattus et que Madame Guilleminot défendait ce projet? Aujourd'hui, elle se présente en ardent défenseur de la place de Gaulle et du square Pompidou. Elle a donc changé d'avis. C'est très bien, seul un âne ne change pas d'avis, comme dit le proverbe. Mais peut-on vraiment la croire? Pourquoi sous des prétextes fallacieux n'a-t-elle pas voté au Conseil communautaire du 11février 2010 le Projet territorial de développement durable dont l'un des objectifs est le souci de l'environnement avec notamment une gestion éco-responsable des espaces publics et la préservation de la biodiversité? Pourtant, certains conseillers de son groupe au Conseil communautaire ont su surmonter leur réflexe d'opposants et voter ce projet qui dépasse les clivages politiques habituels. Pas elle, c'est dommage. En voulant avancer des arguments pour justifier son refus de voter ce Projet territorial de développement durable (PTDD) , elle n'a réussi qu'à montrer qu'elle ne l'avait pas lu et que son opposition était donc a priori, politicienne. Voici un extrait des débats qui serait assez drôle, si ce n'était l'importance du sujet :
Mme Muriel Galante-Guilleminot
Vous vouliez des actions concrètes, Monsieur le Maire, Monsieur le Président,on vous a proposé des actions tout à fait basiques, notamment de faire des photos aériennes qui permettraient de voir au niveau des toitures...
M. Pascal Buchet
Madame Guilleminot , c'est dedans, c'est une des actions, vous ne l'avez pas lu ?
Quant au groupe Modem de Fontenay, (ou du moins une fraction de ce dernier), c'est pire : il instrumentalise ce sujet pour ses petites manœuvres politiciennes.

Il n'y a pas de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre

Dans un tract que certains de ses adhérents diffusaient samedi dernier sur le marché, le Modem de Fontenay reprenait les critiques de la conseillère communautaire Modem en oubliant les réponses qui lui avaient été données lors du débat sur le PTDD au Conseil communautaire de Février. Avec ce tract, le Modem de Fontenay veut faire croire aux gens que ce PTDD a été « bâclé », qu'il a été imposé sans concertation, que les actions qui le composent ne serviront à rien, qu'au mieux il y en a quelques unes qui ne couteront rien mais qu'avec les autres Sud de Seine gaspillera l'argent des contribuables en pure perte. Pour prouver cela, il a sélectionné soigneusement à titre d'exemple une ou deux actions du PTDD faciles à dénaturer.
Ainsi, selon le tract du Modem, il y aurait « 80 000€ dépensés pour fournir aux habitants des sacs à commissions réutilisables, dont tout le monde est déjà équipé » En réalité, il s'agit de distribuer soit des kit énergie, soit des sacs en matériaux naturels (donc pas en plastique) dans le contexte d'opérations de sensibilisation au développement durable. Mise en oeuvre sur les trois ans du PTDD sur les quatre communes de l'agglomération, cela reviendrait, abstraction faite des recettes possibles, en moyenne à 7000 € par an par commune pris sur le budget PTDD de l'agglomération. Dans un même souffle ou presque, le Modem reproche à la fois de n'avoir pas réussi à suffisamment intéresser les gens au développement durable et d'initier des actions visant à le faire, actions dont on sait qu'elles sont efficaces grâce au retour d'expériences des collectivités qui en ont mis en place de semblables !!
Autre « exemple » (sic) donné dans le tract : « on annonce un agenda 21 des jeunes qui ne coûtera rien mais ne servira à rien non plus, puisque personne ne sait en quoi cela consiste et qu'aucun moyen n'y est affecté ! ». J'avais déjà répondu à ce genre de propos lors du débat au Conseil communautaire du 11 février. j'expliquai alors que «  les agenda 21 des jeunes ne concernent pas l'agglomération comme telle qui ne va avoir qu'un rôle incitateur  »( ce qui explique qu'aucune somme n'est budgétée pour cette action). J'ajoutais : «  lorsque des écoles choisissent comme thème le développement durable , l'agglomération peut leur suggérer de développer un agenda 21 en leur donnant des moyens que nous avons par ailleurs » mais bien sûr il n'y a pire sourds...
Je ne vais pas reprendre point par point ce tract qui n'est qu'un tissu de déformations malveillantes quand ce ne sont pas de contre-vérités pures et simples comme l'affirmation d'un manque de concertation alors que ce PTDD a été littéralement co-élaboré par tous ceux qui ont pris la peine de participer. je rappellerai seulement que les élus n'étaient majoritaires dans aucune des instances, qu'une place au Conseil de développement durable avait été laissée à un élu UMP qui n'est jamais venu et à un élu Modem qui a démissionné depuis et que son groupe n'a remplacé que très récement...Et aujourd'hui, voila ce même Modem qui se pose en donneur de leçons en tout genre et de gouvernance en particulier !

Pourquoi cette surdité soudaine d'une fraction du Modem fontenaisien?

Le tract distribué sur le marché comporte aussi une attaque contre le budget de la ville, attaque qui se résume pour l'essentiel à un procès d'intention. Qu'il est étranger à cette fraction du Modem de Fontenay l'esprit du Modem qui veut se garder de ces « petitesses  » politiciennes pour juger le fond.. D'ailleurs l'élue du Modem au Conseil municipal de Fontenay a voté ce budget.
Il est évident qu'une partie du Modem de Fontenay cherche à exister en s'opposant à la majorité municipale. Cette fraction ne croit pas ou ne croit plus en une alliance future avec l'actuelle majorité municipale, ou avec certaines de ses composantes aux prochaines élections municipales. Pour deux raisons. la première, c'est la présence de communistes dans cette majorité. Même si cet obstacle était levé, il en resterait un de taille. C'est la deuxième raison : des questions de personnes que d'ailleurs les protagonistes PS ou Modem ne seraient sans doute pas désireux de surmonter.
Le Modem sait aussi que, seul, il ne pourra battre la majorité actuelle. Une opposition systématique et sans nuance a le mérite d'ouvrir la voie à un rapprochement avec d'autres opposants du même type : l'UMP et « l'associatif » (du moins c'est ainsi qu'il s'auto-désigne). Un accord de ce qui ne s'appelait pas encore Modem avec ce dernier fut une expérience malheureuse, pas même électoralement payante. Il est vraisemblable de supposer que personne au Modem de Fontenay ne souhaite la renouveler.

UMP Modem, même combat?

Reste alors l'UMP. Bien des indices ajoutés à l'évidente similarité de leur politique municipale laissent supposer un rapprochement en cours entre l'UMP et une partie au moins du Modem de Fontenay. Si ce rapprochement se précisait, rien ne distinguerait plus à Fontenay le Modem du Nouveau Centre. Il perdrait sa raison d'exister.
Quant à la grossière caricature du PTDD et l'exercice de désinformation qui lui est associé, il s'explique aussi parce que le Modem voit d'un mauvais oeil le développement d'Europe Ecologie dont il craint la concurrence et le pouvoir d'attraction sur un électorat que lui-même vise. Souvenons-nous de l'attaque bête et méchante de F. Bayrou contre Daniel Cohn-Bendit sur TF1 lors de la campagne des élections européennes.




Dimanche 16 Mai 2010 Commentaires (0)
Profil
Jean-François Dumas
Jean-François Dumas
Dernières notes
Macron et le slime 04/06/2017
Recherche
Galerie
Tilleul Boulevard de la République
Square Pompidou
Cerisier Rue des Ormeaux
Boîte aux lettres, chemin de Pont haut, Colmars-les-Alpes (04)
Sans titre, chemin de Pont haut, Colmars -les-Alpes
Meurtrière, Colmars-les-Alpes