Il est maintenant le «responsable environnement du Modem » En octobre 2011, il affirmait : « il ne faut pas partir du point de vue de principe "on va arrêter le nucléaire", mais réfléchir au niveau d’effort que l’on peut faire. Si, par une plus grande efficacité énergétique et un développement des énergies renouvelables, on peut répondre aux défis à une échéance moyenne (2030) ou longue (2050), alors on aura réussi notre objectif de réduire les énergies fossiles et le nucléaire. Mais si on commence par dire "pour ou contre le nucléaire", on va avoir un débat stressant, dogmatique, diviseur, qui ne répondra de toute façon pas aux questions essentielles.» Pour un écologiste, la question essentielle est la préservation de la vie sur Terre et cette vie est gravement menacée par le nucléaire, civil ou militaire. Il faudrait attendre 2050 pour arrêter peut-être une ou deux centrales? Pourquoi pas un siècle? Avec Yann Wehrling, l'abandon du nucléaire, c'est pour la saint-glinglin.

Yann Wehrling et son collègue Jean-Luc Behnamias, lui aussi ancien secrétaire national des Verts ont adhéré et occupent des postes de responsabilité dans un parti dont le leader, François Bayrou, est partisan de conserver l’arme nucléaire.
Mais que faisaient-ils dans un parti écologiste ? Quand leur engagement était-il sincère? Hier ou aujourd’hui?
Sans doute , jamais…



Jeudi 22 Mars 2012 Commentaires (0)
Profil
Jean-François Dumas
Jean-François Dumas
Dernières notes
Macron et le slime 04/06/2017
Recherche
Galerie
Tilleul Boulevard de la République
Square Pompidou
Cerisier Rue des Ormeaux
Boîte aux lettres, chemin de Pont haut, Colmars-les-Alpes (04)
Sans titre, chemin de Pont haut, Colmars -les-Alpes
Meurtrière, Colmars-les-Alpes