Les nucléocrates qui dirigent EDF sont aux abois. EDF vient d’être condamnée à 1,5 millions d’euros par le tribunal correctionnel de Nanterre pour "complicité de piratage informatique" et de recel de documents confidentiels volés par un hacker, Alain Quiros, sur l'ordinateur de Yannick Jadot, qui était à l’époque dirigeant de Greenpeace et est aujourd’hui porte-parole d'Eva Joly, candidat écologiste à la présidentielle.


Une faillite morale

La présidente du tribunal, Isabelle Prévost-Desprez, a jugé "impossible" que les deux anciens plus hauts responsables de la sécurité d'EDF, l'ancien policier Pierre-Paul François et l'ancien contre-amiral Pascal Durieux, aient agi seuls, comme le dit EDF.
Déclarés coupables, ils ont été condamnés à trois ans de prison, dont six mois fermes pour Pierre-Paul François et un an ferme pour Pascal Durieux. Ce dernier est frappé en outre de 10.000 euros d'amende. EDF avait passé pour l'opération Greenpeace un contrat de "veille stratégique" en 2004 avec une société de renseignement privée, Kargus Consultant qui a pour gérant un ancien agent de la DGSE Thierry Lorhoest. Ce dernier a été condamné à un an de prison ferme et son « agent de recherche » , Jean-François Dominguez à trois dont deux avec sursis et 4000 euros d’amende. Le Hacker quant à lui a écopé de deux ans de prison dont dix-huit mois avec sursis et une amende de 4000 euros.
Yannick Jadot a déclaré que ce jugement était emblématique. « C'est le triple zéro d'EDF. Le nucléaire est une faillite industrielle, financière et clairement une faillite morale », a-t-il ajouté

Avec l’ouverture du marché de l’énergie, nul n’est obligé de choisir EDF comme fournisseur d’électricité.

Lors de la séance du Conseil municipal du 9 juin 2011, j’ai défendu un vœu au nom du groupe des Verts qui demandait que l’on profite de l’ouverture du marché de l’énergie pour dénoncer notre contrat de fourniture de l’électricité avec EDF. Nous voulions une électricité d’origine non nucléaire produite par une coopérative d’intérêt général en respectant des exigences éthiques, sociales et environnementales. Ni la majorité à laquelle nous appartenons pourtant, ni les groupes d’opposition n’ont voté ce vœu sous des prétextes divers. Il a fait l’union contre lui des pro-nucléaires de droite comme de gauche, avec les nostalgiques de l’EDF entreprise publique qui n’ont pas vraiment tiré les conséquences de sa mutation, même si l’Etat reste actionnaire. Les communistes nous ont accusés d’être les suppôts du libéralisme et de la dérégulation….
Maintenant qu’EDF est condamnée, au moins en première instance, à une forte amande pour complicité de piratage informatique envers une association, comment devrons-nous qualifier tous ceux qui défendent contre vents et marées cette entreprise et ses responsables condamnés lourdement par la justice française ?

Vendredi 11 Novembre 2011 Commentaires (0)
Profil
Jean-François Dumas
Jean-François Dumas
Dernières notes
Macron et le slime 04/06/2017
Recherche
Galerie
Tilleul Boulevard de la République
Square Pompidou
Cerisier Rue des Ormeaux
Boîte aux lettres, chemin de Pont haut, Colmars-les-Alpes (04)
Sans titre, chemin de Pont haut, Colmars -les-Alpes
Meurtrière, Colmars-les-Alpes