Raide comme un piquet, sérieux comme un pape, jouant du menton comme un général qu’il n’est pas, faisant montre d’une fermeté qui ne coûtera qu’aux autres, François Hollande qui rame pour retrouver un semblant de popularité a endossé une fois de plus son costume de Chef de guerre pour discourir sur la base aérienne d'Istres. Il se veut sans faiblesse. Pour preuve : le piratage de Sony qu’il invoque dans le contexte d’une justification de la poursuite de la dispendieuse dissuasion nucléaire. La dissuasion nucléaire comme protection contre le piratage informatique, il fallait oser. François Hollande l’a fait !


Discours d'Istres : Hollande veut dissuader les pirates informatiques à coup de bombes atomiques!
Il ne semble pas y avoir de politiciens ou de spécialistes de la stratégie en chambre qui aient relevé cette perle ! En tout cas, elle n’a pas fait le « buzz »… Elle l’aurait pourtant bien méritée. Même silence dans les rangs, ou plutôt dans les colonnes des grands médias, on ne touche pas au mythe. Civil ou militaire, le nucléaire, c’est sacré ! Les guignols (nom épicène, c.-à-d. désignant indistinctement des individus des deux sexes) que le suffrage universel a portés au pouvoir peuvent avancer n’importe quel argument en sa faveur sans risque d’être contredits !

Voici in extenso, le passage du discours : « la France ne se sent pas directement agressée, elle n’a pas d’ennemi déclaré, mais nous avons vu, je le rappelais, au cours des douze derniers mois, la crise ukrainienne, la montée en puissance de Daesh, l’attaque informatique d’une ampleur inégalée contre SONY ; des surprises donc, voire des ruptures sont possibles. Et la réapparition d’une menace étatique majeure pour notre pays, ne peut être exclue. Alors en tant que chef de l’État, j’ai le devoir impératif de prendre ces menaces en compte, car rien ne doit atteindre notre indépendance. Le contexte international n’autorise aucune faiblesse. Et c’est pourquoi, le temps de la dissuasion nucléaire n’est pas dépassé. »
Le début du texte, les mentions de la crise ukrainienne, de Daesh, du piratage informatique sont là pour caractériser le « contexte international » qui serait de nature à justifier la dissuasion nucléaire ! Donc pour Pépère va-t’en guerre, la bombe atomique servirait à dissuader les pirates informatiques ! Il pourrait donc appuyer sur le fameux bouton rouge en riposte à un piratage informatique ! Faut-il pleurer ? Faut-il en rire ? Jaune peut-être ! Les mots ont dû trahir sa pensée, si toutefois, il y a une pensée derrière les mots proférés.

Discours d'Istres : Hollande veut dissuader les pirates informatiques à coup de bombes atomiques!
Des bombes atomiques contre l’Etat islamique ?!

Ce n'est pas avec des bombes atomiques que l'on va se battre ni aujourd’hui, ni à moyen terme contre l’État islamique. D'ailleurs avec ce type de "fous de Dieu", la dissuasion nucléaire serait totalement inopérante. Ils ne craignent pas la mort et souhaitent même le martyr ! En affirmant sa volonté de conserver et perfectionner ou au moins mettre à niveau son arsenal nucléaire, la France à l’égal des autres puissances nucléaires officielles est bien mal placée pour prêcher la non-prolifération et empêcher d’autres états de se procurer ou de tenter de se procurer l’arme nucléaire. Israël, l’Inde, la Chine, le Pakistan, l’Iran, hier l’Irak avec Osirak, etc. Cette multiplication inéluctable faute d’un véritable traité international de désarmement rend non seulement la stratégie de la dissuasion inopérante mais augmente le risque qu’un arsenal nucléaire tombe aux mains de « Fous de Dieu » ou d’autres groupes violemment anti-occidentaux pour lesquels la dissuasion serait sans effet : peu importe ma mort si les infidèles meurent avant moi ou meurent aussi !

Une version adulte du Grand Méchant Loup

Faire croire que la Russie pourrait déclencher l’apocalypse, c’est nous raconter une version pour adulte du Grand Méchant Loup. Cela témoigne d’un suivisme irréfléchi des USA qui – pardon pour ce langage trivial mais il s’impose – viennent foutre le bordel en Europe en poursuivant des intérêts qui leurs sont propres après l’avoir foutu en Afghanistan, en Irak et ailleurs.

D’ailleurs pour l’heure et malgré le lessivage de cerveau que nous font subir les média notamment les chaînes TV qui rabâchent la propagande pro-atlantiste du gouvernement , il faut bien comprendre que Poutine ou n’importe quel gouvernement russe ne peuvent accepter que soient installées des batteries de missiles de l’OTAN à sa porte et que des navires de guerre US viennent mouiller dans le port stratégique de Sébastopol que les «occidentaux » lui auraient confisqué via l’Ukraine. En fin de compte, la Russie ne fait que se défendre contre les visées conquérantes du « monde occidental », en fait les USA et une grosse partie des Etats de l’Europe.
La Crimée mise à part qui fut rattachée à l’Ukraine pendant une courte période soviétique, la solution de la « crise » ukrainienne passe (passait ?) par l’adoption d’un statut de pays neutre à l’image de la Suisse et donc la renonciation à une adhésion à l’OTAN associée à un fédéralisme qui permette tout à la fois aux population de l’ouest de l’Ukraine de se rapprocher de l’Union Européenne et des USA comme tel était leur désir et aux populations de l’est de garder les liens multiséculaires qu’ils ont tissés avec la Russie, en commençant par leur langue. Voilà le but qu’aurait dû poursuivre une diplomatie française et européenne responsable. N’aurait-elle été soucieuse de ses seuls intérêts commerciaux, elle aurait dû être consciente des impératifs géostratégiques et des intérêts légitimes de la Russie. Nul besoin d’arsenal atomique pour cela, une politique étrangère qui cesserait d’être suiviste des USA et va-t’en guerre suffirait. Mais il faudrait se passer des coups de menton et de parader sur la scène internationale pour tenter de redorer son blason et la côte de popularité qui va avec.

Des hôpitaux pas des bombes !

Les va-t’en guerre du PS et le chef actuel de l’État qui en est le fidèle représentant, oublieux de leurs tirades pacifistes d’un passé qu’ils ont renié depuis longtemps, dès que les ors du Pouvoir leur ont fait tourner la tête, se soucient comme d’une guigne de la monstrueuse immoralité de la dissuasion nucléaire qui prend les populations civiles et tous les êtres vivants d’un pays entier en otage. À défaut, ils devraient pourtant prendre conscience que dans le type de conflits actuels, cette stratégie et cet armement sont totalement inadaptés.

La dissuasion nucléaire tombe en obsolescence mais coûte tout de même la bagatelle de 3,5 milliards d'euros par an! En face de cette gabegie, des hôpitaux surchargés manquant de lits et de personnels, pénurie qui se fait gravement ressentir lors d’une épidémie comme actuellement celle de la grippe alors que le gouvernement veut encore en supprimer pour faire des économies ! Ce n'est pas l'ennemi invisible à l’évanescence fantomatique qui risque de tuer des gens mais cette politique absurde, parmi d’autres tout aussi absurdes, de casse des hôpitaux publics. Elle en tue déjà.

Pas de souci cependant pour "Pépère va-t’en guerre", s'il chope la grippe, il aura un lit au Val de Grâce avant la fermeture de cet hôpital emblématique qu’il a décidé avec son gouvernement.

Samedi 21 Février 2015 Commentaires (0)
Profil
Jean-François Dumas
Jean-François Dumas
Dernières notes
Macron et le slime 04/06/2017
Recherche
Galerie
Tilleul Boulevard de la République
Square Pompidou
Cerisier Rue des Ormeaux
Boîte aux lettres, chemin de Pont haut, Colmars-les-Alpes (04)
Sans titre, chemin de Pont haut, Colmars -les-Alpes
Meurtrière, Colmars-les-Alpes