Pour son premier déplacement de la campagne présidentielle vendredi dernier, Eva Joly a choisi l'Auvergne pour populariser le thème de la biodiversité dont les autres candidats ne parleront guère. Elle a indiqué qu’elle fera de la défense de la biodiversité « un thème fondamental » de sa campagne. « C'est un thème un peu méconnu, une urgence pas complètement perçue » alors que « notre avenir en dépend », a-t-elle déclaré. « Nous vivons à crédit sur le dos de la nature. Dans ce domaine comme dans tant d'autres, le Grenelle de l'environnement a été lessive par la machine UMP et le fantasme productiviste » a regretté la candidate écologiste.


Au côté d’Allain Bougrain-Dubourg,  Eva JOLY  vole au secours du Milan Royal.
Le matin, Eva Joly a visité un centre de soins de la LPO à Clermont-Ferrand, aux côtés du président de la Ligue Allain Bougrain-Dubourg. Ce dernier a souligné que l’on «s'intéresse plus aux enjeux économiques, un peu moins (…) au vivant». Il s'est réjoui qu'Eva Joly soit présente pour « porter le message de la biodiversité ».
L’après-midi la candidate écologiste a participé au lâcher d’une buse variable qui avait été traitée dans ce centre de soin. Le lâcher a eu lieu à Saint-Bonnet-près-Orcival, non loin de Clermont-Ferrand. Le rapace s’est envolé sur un site où évoluaient plus de de 200 milans royaux. Ce fut l’occasion pour Eva Joly de prendre la défense des oiseaux, et tout particulièrement celle du Milan Royal. L’Auvergne abrite sur son territoire 5% de la population mondiale de cette espèce de rapaces mais ce rapace est menacé par l'utilisation dans l'agriculture d'un anti-coagulant, la bromadiolone, destiné à empoisonner les campagnols terrestres (ou rats taupiers), petits rongeurs qui, lorsqu’ils pullulent constituent l’essentiel de ses proies . Prévus pour la dératisation en milieu urbain, les anticoagulants ont été utilisés en pleine nature où leurs effets se sont révélés désastreux. « Je suis venue ici pour exiger l'interdiction » de ce produit a déclaré la candidate écologiste qui a qualifié son autorisation de « criminelle et irresponsable ». La LPO Auvergne a retrouvé cette semaine les cadavres de vingt-deux rapaces dont 14 Milans Royaux et 8 Buses Variables morts empoisonnés par la bromadiolone dans le secteur de Bourg-Lastic.

Au cours de la campagne de destruction des campagnols de 2010, la moitié des effectifs de milans du secteur avait été tuée. « Il faut arrêter ce massacre » a déclaré Eva Joly qui a ajouté : « Si nous ne faisons rien, les Milans Royaux seront exterminés » Une réunion se tiendra mardi prochain à la Préfecture de Clermont-Ferrand à la demande de la LPO. Rappelons que la Buse Variable et le Milan Royal sont protégés en France par l’arrêté ministériel du 17 avril 1981. En outre, le Milan Royal est également protégé à l’échelon européen (Annexe I de la directive Oiseux) et il est classé dans la catégorie des espèces quasi-menacées sur la liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).
Qui pourra dire après cette visite et cet engagement d’Eva Joly que les écologistes, abandonnent leurs thèmes fondamentaux et qu’ils ne s’intéressent plus ni à l’environnement, ni à la nature ? Les journaux nationaux et des journaux régionaux de plusieurs régions se sont fait l’écho de cette visite et, du coup, ont attiré l’attention de la France entière sur la situation du Milan Royal et plus généralement des dangers de l’utilisation de poisons dans une agriculture productiviste. La question de la biodiversité et des menaces qui pèsent sur elle est ainsi apparue sur le devant de la scène. Pour tous les amoureux de la Nature, pour tous ses défenseurs, la candidature d’Eva joly est une candidature utile. À eux de faire qu’elle soit un succès.
Au côté d’Allain Bougrain-Dubourg,  Eva JOLY  vole au secours du Milan Royal.

Photos de haut en bas : La Montagne, AFP - Thierry Zoccolan

Lundi 5 Décembre 2011 Commentaires (0)
Profil
Jean-François Dumas
Jean-François Dumas
Dernières notes
Macron et le slime 04/06/2017
Recherche
Galerie
Tilleul Boulevard de la République
Square Pompidou
Cerisier Rue des Ormeaux
Boîte aux lettres, chemin de Pont haut, Colmars-les-Alpes (04)
Sans titre, chemin de Pont haut, Colmars -les-Alpes
Meurtrière, Colmars-les-Alpes